Le chat norvégien : apprendre à connaître la race


Qui est le chat norvégien ? D'où vient-il ? A quoi ressemble-t-il ? Quel est son caractère ? Un peu d'histoire et quelques explications...

Histoire du chat norvégien :

La mythologie nordique veut que la déesse Freya ait choisi pour tirer son char un attelage de grands et puissants félins à poils longs.

La légende de Thor raconte que ce dieu de la foudre, malgré tous ses efforts, ne put soulever l'un de ces chats tant il était lourd.

D'autres sources encore, dans les légendes du XiXème siècle, mentionnent des contes pour enfants peuplés de chats-fées ou de trolls-chats à la queue broussailleuse et aux grands yeux en amande.

Des mythes, certes, mais le chat des forêts norvégiennes est bel et bien une créature aux origines nordiques. Les premiers chats scandinaves ont probablement traversé les mers, depuis le Moyen-Orient, sur les drakkars des Vikings, vers l'an 1000. Une autre hypothèse veut que les familles d'Europe Centrale et de l'Est, fuyant les Huns, auraient emmené des chats à poils mi-longs avec eux en Scandinavie. Plus proche de nous, c'est en 1930 que le premier standard du chat norvégien est rédigé, mais hélas négligé. Ce n'est que dans les années 70 que la race est fixée sous le nom de Skogkatt, ou Chat des forêts norvégiennes. La Fédération internationale féline reconnaît le norvégien en 1977. Le modèle de l'époque: Pan's Truls (cliquez sur le lien pour voir sa photo). Ce mâle a servi de patron pour le standard officiel.

En 2010, avec plus de 1600 chatons, le norvégien est la cinquième race française en nombre de chatons nés par an, après le persan, le maine coon, le sacré de birmanie et le chartreux.

Le norvégien est donc une race "naturelle", préservée et renforcée mais non créée de toutes pièces.

Caractère du chat norvégien :

Le norvégien est un grand gentil, que certains qualifient de "chat-chien". Doux et câlin avec tous, enfants compris, c'est un compagnon fidèle et au caractère stable. D'un naturel confiant, il accueille également volontiers les visiteurs et les inconnus. Sociable, il se fait facilement à la compagnie d'autres chats.

Dynamique mais pas trop nerveux, le chat norvégien aime assister et participer aux activités de ses maîtres, et suit volontiers l'un d'entre eux dans tous ses déplacements dans la maison.

C'est également un chat bavard, qui n'hésite pas à attirer l'attention sur lui avec des roucoulements.

Allure du chat norvégien :

Le norvégien est un grand chat rustique et puissant. Les femelles pèsent souvent plus de 4 kilos, et les mâles atteignent fréquemment 6 ou 7 kilos - le norvégien est donc un peu moins costaud que son cousin le Maine Coon. Ses origines forestières ont façonné son physique qui n'est pas sans rappeler celui du lynx. Son épaisse fourrure mi-longue, qui comprend un important sous-poil laineux, peut être de toutes les couleurs, du roux au noir en passant par le blanc ou l'ambre. Les dessins de type siamois (extrémités sombres) sont toutefois exclus. (Vous pouvez en savoir plus en cliquant ici pour un petit guide sur la génétique des couleurs).

Face au maine coon, on reconnaît le norvégien à son profil droit, ou sa tête bien triangulaire.

Entretien du chat norvégien :

Chat rustique, le norvégien n'exige pas de soins excessifs. Un petit coup de brosse hebdomadaire pour éviter tout nœud et faire tomber les poils morts est suffisant durant l'année. Mieux vaut ne pas trop attendre : une fois les poils trop emmêlés, vous risqueriez de devoir couper ceux que vous n'aurez pas réussi à défaire avec vos doigts ! En période de mue, lorsque le chat quitte son poil d'hiver, un brossage plus régulier devient nécessaire.

N'hésitez pas à habituer votre chat à la brosse dès son plus jeune âge afin qu'il ne rechigne pas en grandissant. En revanche, attention à la queue ! Mieux vaut éviter de trop la brosser : les poils du panache mettent énormément de temps à repousser...

Just Catnap's Alma Snowflake, une chatte suédoise, gagnante du Fifé World Show 2010 à Saint Etienne : elle est sacrée Championne du monde (pour la seconde fois, d'ailleurs). Les juges ont estimé qu'elle était la chatte la plus proche du standard du norvégien cette année-là.

Standard du chat norvégien (Fifé)

Taille : grand.

Tête
Forme : un triangle équilatéral ; avec une bonne hauteur vu de profil ; front légèrement arrondi avec un profil droit et long, sans cassure, ni stop.
Menton : ferme.

Oreilles
Forme : grandes, bien larges à la base, extrémités pointues ; avec des plumets et de longs poils intérieurs qui dépassent des oreilles.
Placement : hautes et ouvertes de telle sorte que les lignes extérieures des oreilles prolongent les lignes de la tête jusqu'au menton.

Yeux
Forme : grands et ovales bien ouverts, placés légèrement obliques.
Expression : alerte.
Couleur : toutes les couleurs sont permises quelle que soit la couleur de la fourrure.

Corps
Structure : long, solidement charpenté avec une forte ossature.

Pattes
Fortes, haut sur pattes, les pattes arrière plus hautes que les pattes avant.
Pieds : grands, ronds, en proportion avec les pattes.

Queue
Longue et touffue ; l'extrémité doit pouvoir atteindre au moins l'omoplate mais de préférence, le cou.

Robe
Structure : mi-longue ; sous-poil laineux recouvert d'une fourrure imperméable composée de longs poils de garde d'aspect rustique et lustré couvrant le dos et les flancs ;un chat bien en poils doit avoir un jabot, une collerette complète et des culottes.
Couleur : toutes les couleurs sont permises, y compris toutes les variétés de couleurs avec blanc sauf les patrons pointed et les couleurs : chocolat, lilas, cannelle et faon ; toute quantité de blanc acceptée, i.e. flamme blanche, médaillon blanc, poitrail blanc, blanc sur le ventre, sur les pattes, etc.

Remarques
Généralités : le développement très lent de cette race doit être pris en compte.
Tête : les mâles adultes doivent avoir une tête plus large que les femelles.
Fourrure : la fourrure est jugée notamment sur la texture et sur la qualité ; la longueur de la fourrure et la densité du sous-poil varient avec les saisons ; certains chatons peuvent atteindre l'âge de six mois avant de développer les poils de garde.

Fautes
Généralités : chat trop petit ou frêle.
Tête : ronde ou carré ; profil avec une cassure (stop).
Oreilles : petites ; trop espacées ; trop rapprochées.
Pattes : courtes ; fines.
Queue : courte.
Fourrure : fourrure sèche ; avec des paquets de nœuds ; trop soyeuse.

Echelle des points : 100
Tête : forme général, front, nez, profil, mâchoires et denture, menton : 20 points
Oreilles : forme, taille et placement : 10 points
Yeux : forme, expression : 5 points
Corps : forme, taille, ossature, pattes, forme des pieds : 25 points
Queue : longueur et forme : 10 points
Fourrure : qualité et texture, longueur : 20 points - couleur / dessin : 5 points
Condition : 5 points

Cliquez ici pour voir le standard Loof du chat norvégien.

Quelques liens pour en savoir plus :

* Ce qu'il faut savoir avant d'acheter un chaton norvégien : conseils aux acheteurs.

* Pourquoi il faut stériliser un chat norvégien de compagnie.

* Quelques statistiques sur le nombre de chats norvégiens qui naissent en France.